Petite frivolité d’été ou comment j’ai craqué pour une laisse à enrouleur…

Une laisse à enrouleur ? Quelle horreur !

C’est votre 1er jour dans un club canin demain ? Un conseil, ne vous pointez pas avec une laisse à enrouleur, c’est le meilleur moyen de vous faire repérer et incendier !

Bande d’ignorants, une laisse à enrouleur, y’a rien de pire !
Ca casse si le chien tire un grand coup ! Ca vous coupe ou vous brûle la cheville au 3ème degré si vous vous emmêlez dedans ! Ca blesse le chien s’il s’enroule la patte avec ! Vous vous retrouvez par terre en un rien de temps car votre temps de réaction est trop long pour bloquer le chien qui part et le fait de tenir la poignée par la main vous donne moins de force ! Votre chien risque de se faire écraser si vous n’avez pas le temps de la raccourcir ! Pire que tout, votre chien n’apprendra jamais à marcher en laisse avec ça vu qu’il sera toujours en tension et n’aura jamais la même longueur de laisse à gérer. Rangez loin de moi cette maudite laisse à enrouleur et achetez à la place une VRAIE laisse et une longe, ce sera beaucoup mieux !

C’est ce que j’ai fait pendant plus de 10 ans.  J’avais bien retenu la leçon ! Aucune laisse à enrouleur n’est venue squatter mes affaires à chiens depuis.

Et puis j’ai re-craqué il y a quelques mois…

 

Elle me faisait de l’oeil dans le magasin. Super design, super fashion, avec ses pois blancs sur fond rouge. Un truc de fille quoi qu’on achète juste parce que ça va bien avec notre sac à main et notre petite robe d’été. Je savais pas trop encore à quoi ça pourrait me servir, mais elle était tellement jolie, un vrai petit bonbon rouge et blanc, un petit champignon tout droit sorti d’un conte de fée sur lequel il ne manquait plus que la chenille d’Alice.

Que faire…

J’avais bien repéré que tout ringueur digne de ce nom (ceux là même qui en cours d’éducation m’avaient fait la leçon) avaient sa laisse à enrouleur. Ils promènent ainsi leurs petits belges ou leurs petits bergers allemands pendant les concours, leur laissant tout le loisir de s’ébattre, de jouer, d’explorer en toute sécurité.  Promenant la plupart du temps mes chiots en totale liberté pour les habituer à me suivre, je ne voyais pas l’intérêt.

Mais j’avais maintenant cette laisse dans mon placard, fallait bien en faire quelque chose !

Un accessoire de mode, ça ne peut aller qu’avec un chien superficiel ! Le plus superficiel chez moi, c’est Chaplin le Bearded Collie avec ses longs poils lisses tout droit sortis d’un magazine. Son poil gris foncé et son élégance de gentleman anglais seraient parfait pour défiler fièrement dans la rue à mes côtés. [A noter que malgré son look, c’est plus un campagnard plein de paille et de boue qu’un citadin chic avec collier en strass]. Ni une ni deux, je lui mets le petit collier de cuir blanc assorti et je vais pavaner dehors avec lui.

Il faut savoir que pour Chaplin même si c’est un chien génial, le flegme anglais à des limites ! Il n’est franchement pas à l’aise dès qu’il y a du monde autour de lui. C’est un grand timide (euphémisme pour ne pas dire trouillard) ! Et c’est encore pire quand il est en laisse et qu’il ne peut pas s’écarter de ces horribles inconnus à deux pattes et les approcher prudemment comme il le souhaiterait. Mais on ne peut pas se promener partout sans laisse !

Croyez-moi si vous le voulez, mais ma petite laisse à enrouleur avec ses pois blancs n’est pas seulement « so cute », elle est aussi dotée de pouvoirs magiques. Aussitôt attachée, Chaplin s’est transformé ! Beaucoup plus à l’aise, il ne se cachait plus derrière sa frange poilue. Il n’aime toujours pas les inconnus mais peut désormais les ignorer ou venir discrètement les renifler quand ils ne le regardent pas comme en forêt lorsqu’il est détaché. Et ça, ça change tout !

Un des paramètres qui aide le chien face à un nouveau stimulus à basculer vers l’habituation plutôt que la sensibilisation c’est sa capacité à explorer le dit stimulus. Si vous permettez à votre chiot surpris par ce drôle de truc sur le chemin de le renifler, de le toucher, de s’en approcher, de l’observer, de tourner autour, il finira par se rendre compte qu’une poubelle n’a rien de dangereux ! [et accessoirement vos voisins, vous voyant caresser une poubelle, se rendront compte que vous avez vraiment un grain ^^]. Votre chien sera plus facilement rassuré si vous lui permettez d’explorer l’objet de sa peur que si vous passez votre chemin. Je pense d’ailleurs m’en servir pour la socialisation de mes futurs chiots dans les lieux où je ne peux pas les laisser en libre en toute sécurité (comme les vieux ringueurs finalement loool).

Un des atouts supplémentaires de cette laisse, c’est qu’elle permets à votre chien de gérer sa distance de fuite, de gérer ses zones de tolérance en s’approchant, s’écartant à loisir de ce qui lui fait peur pour petit à petit réussir à s’en approcher de plus en plus.

Attention, je ne dis pas que c’est miraculeux, les problèmes de peurs sont bien trop complexes pour qu’une petite astuce de ce style les règle d’un coup de baguette magique, mais ça nous a aidé à progresser un peu plus sur la voie de la sérénité.  Il faut aussi prendre garde car les inconvénients d’une laisse à enrouleur sont toujours d’actualités. Il faut donc éviter de s’emmêler avec et faire attention aux démarrages intempestifs où la laisse pourrait casser (donc éviter les crises de panique).

Mais finalement la laisse à enrouleur, pour Chaplin ce n’est que du bonheur ! Et mon petit coup de coeur futile n’est peut-être pas si inutile !

5 réflexions au sujet de « Petite frivolité d’été ou comment j’ai craqué pour une laisse à enrouleur… »

  1. Sympa comme point de vue et comme retour sur cet ustensile.
    Il est vrai que ce genre de laisse sur un chien qui ne sait pas marcher au pied c’est une catastrophe !
    Mais sur un chien éduqué cela peut être profitable à priori !

  2. Sacrée titluicole !
    Tu m’étonneras toujours !
    Quelle horreur cette laisse… 😉 et tant mieux si tu lui as trouvé une utilité !

  3. Je risque de faire pire Lundi, j’emmène ma laisse à pois blanc…. au pistage looool. Je voulais faire essayer à Enken mais on m’a dit d’amener aussi le tout-poilu qui ne sort plus en société sans son accesoire fashion ^^

  4. trés bon article, tu as lefeeling avec les chiens c’est super
    j’ai eu au dernier concours de pistage une laisse à enrouleur beaucoup moins jolie , je vais peut etre a essayer sur ma GAIA pour voir sa réaction, elle n’est pas peureuse et en ballade reste dans un rayon de 15/15 mètres

    merci encore pour cet article Martine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *