JEUX DE FLAIR : Chasse au trésor !

Les lapins et les cloches sont passées, vos enfants gambadent déjà dans le jardin à la recherche des œufs en chocolat. Seul votre loulou n’est pas à la fête en cette période de Pâques. Impossible pour lui de participer à la chasse aux œufs.
Je rappelle pour ceux qui l’ignoreraient que LE CHOCOLAT EST HAUTEMENT TOXIQUE POUR LES CHIENS.

Même s’il émoustille nos papilles et que nos chiens sont très doués pour tenter de nous amadouer, sous son délicieux goût sucré se cache un poison mortel pour eux. La théobromine contenue dans le chocolat est un alcaloïde toxique pour les chiens. Le chocolat noir est le plus dangereux car il est celui qui contient le plus de théobromine par gramme. Il peut causer un arrêt respiratoire ou cardiaque et des troubles nerveux. Une tablette de 200grs pourrait tuer un boxer. Alors, en ces temps où le chocolat fleurit dans les magasins, les jardins, faites attention à votre chien, rangez-le dans un endroit inaccessible pour lui. Et en cas de doute sur la disparition du Fondant au chocolat laissé sur la table, appelez votre vétérinaire ! 

Pour que votre chien ne soit pas en reste, je vous propose de lui apprendre la chasse au trésor avec un de ses jouets favoris.

  LES ÉTAPES DE L’APPRENTISSAGE

Pré-requis obligatoire :

Votre chien/chiot doit aimer jouer. Choisissez un des jouets qu’il préfère, pas trop gros sinon la chasse au trésor sera trop facile… Un ballon de foot c’est pas facile à cacher ! Utilisez toujours le même jouet, c’est plus facile pour votre chien de savoir ce qu’il cherche !

Pré-requis non-obligatoire :

Avoir un mot, un ordre qui demande à votre chien d’aller chercher un jouet particulier posé au sol, qu’il a abandonné au bord du chemin ou rangé dans sa caisse à jouets.

Par exemple avec mes chiens, ce n’est pas vraiment un ordre, mais : quand ils s’ennuient et recherchent mon attention, je vais leur dire « allez, ok, va chercher un joujou », en balade je vais leur demander pour qu’il trouve un bâton pour s’amuser « et ben t’as pas trouvé de joujou ? »,  s’ils abandonnent le dit bâton pour renifler une bonne odeur de la même façon je vais les titiller pour qu’ils retournent le prendre « ben alors, ton joujou ! ». Ce n’est pas un ordre en soi (pas d’obligation, pas clair ni précis), mais avec l’habitude mes chiens savent un peu ce que veut dire « joujou ».


Étape 0 (zéro parce que souvent je commence directement à l’étape 1, je zappe celle-ci, même pas peur ^^) :

Je me débrouille pour montrer au chien/chiot le joujou-trésor-à-retrouver sans qu’il puisse l’atteindre, et je le pose au sol. Je peux par exemple demander un pas bouger, laisser le chien de l’autre côté d’une barrière qu’il ne peut pas ou n’a pas le droit de franchir mais d’où il peut me voir faire, je l’enferme dans une varik et pose l’objet devant sa caisse. Le but est qu’il sache aller chercher un jouet à terre que je n’ai pas lancé. Avec l’instinct de prédation, il est en effet plus facile de s’intéresser à une proie vivante qui bouge (une balle qu’on jette) qu’à une proie morte (balle posée au sol).

Étape 1 :

Je prends le joujou-trésor-à-retrouver, je le montre à mon chien. Je le motive un peu dessus sans cependant le laisser l’attraper et hop j’enferme mon chien dans une autre pièce, derrière une porte. Je pose le joujou pile-poil devant la porte à 1 ou 2m de celle-ci de façon à ce qu’il ne puisse pas faire autrement que tomber dessus et hop j’ouvre la porte tout de suite. Je commande « cherche le joujou » en le motivant un peu et dès qu’il tombe dessus, je lui fais la fête et le récompense en jouant avec lui et le joujou. Je recommence plusieurs fois.

Étape 2 :

Même principe, mais ce coup-ci, je vais poser le joujou-trésor-à-retrouver  toujours en face de ma porte mais un peu plus loin. Là ca dépend si vous avez un château ou un logement HLM, disons à 5/6/7m de la porte.

Étape 3 :

On complique un peu le schmilblick, cette fois-ci on prendra  garde à ne pas poser le joujou-trésor-à-retrouver en face de la porte mais quelque part AU MILIEU de la pièce. Je mets « AU MILIEU » en majuscules parce qu’il est important qu’il soit encore facile pour votre chien de tomber sur le joujou pour pouvoir le récompenser joyeusement. On recommence plusieurs fois le même jeu en variant les endroits où on pose le jouet, un coup à droite, un coup à gauche même s’il reste au milieu de la pièce.

Étape 4 :

Le jeu commence à devenir un petit rituel. En général votre chien a bien compris  ce qu’il a à faire quand il se retrouve enfermé derrière la porte et sort à fond les manettes dès qu’on lui ouvre. Il est temps de passer à l’étape supérieure : on pose le jouet cette fois-ci non plus au milieu de la pièce mais sur les côtés. Le joujou-trésor-à-retrouver est donc moins visible et plus dur à dénicher. Au début pour aider le chien, on peut l’accompagner pour parcourir la pièce, mais petit à petit il faudra le laisser se débrouiller tout seul. Le chien doit apprendre à balayer la pièce de fond en comble, seul, pour trouver le St Graal.

Étape 5 :

On se prend au jeu et on complique les choses : cette fois-ci on cache notre joujou-trésor-à-retrouver dans les coins, derrière les chaises, dans un recoin. La cachette doit toujours être au sol, visible mais après vous êtes libre d’être tordu, cruel pour trouver THE planque !

Étape 6 :

Allez avouez c’est même plus drôle, il trouve le joujou-trésor plus vite que son ombre ! Il est temps de passer à l’étape supérieure : cacher le jouet SOUS d’autres choses, le rendre invisible en le planquant sous le tapis, derrière le meuble TV, sous une pile de linge. Le seul impératif à respecter encore pour quelques temps : la cachette doit être au sol.

Étape 7 :

C’est encore trop facile pour loulou ? Ok ! Maintenant on peut cacher le joujou-trésor-à-retrouver en hauteur en prenant garde à ce qu’il soit visible : sur une table, une chaise, une étagère. Comme on change un peu les règles du jeu, on peut un peu accompagner son chien au début pour l’aider, mais très vite il devra remplir sa mission seul, comme un grand.

Étape 8 :

C’est l’étape ultime ! Le jouet peut être caché partout, en hauteur ou au sol, visible ou planqué, dans les placards, sous un meuble, dans un tiroir, dans le panier à linge, sur l’étagère au milieu des livres. Seule votre imagination peut vous arrêter. Et si vous n’avez plus assez de planques à disposition, il reste encore plein d’autres pièces à la maison, le garage, le grenier, le jardin pour s’éclater !

Votre chien est désormais un chasseur de trésor accompli !

LES VARIANTES POSSIBLES

A la manière d’un chien truffier :

Cette discipline nommée cavage consiste à retrouver 6 truffes dans un carré de  25m². Evidemment, il n’est pas question que votre chien avale les truffes dès qu’il les a trouvé. Non ! Les truffes c’est pour maman ! On doit donc apprendre au chien à marquer l’endroit où se trouve la truffe d’un coup de pattes, et c’est le maitre qui déterre le trésor noir.

Totalement ignare dans cette discipline, je n’en connais pas les subtilités.  N’hésitez pas à vous tourner vers un club canin si vous souhaitez pratiquer cette discipline. Néanmoins pour s’amuser dans le jardin, on peut suivre un peu le même principe que pour la chasse au trésor en changeant un ou deux paramètres.

1 – On commence la chasse au trésor avec 6 morceaux de gruyère, le chien mange le gruyère quand il le trouve et rien ne change environ jusqu’à l’étape 5.

2 – L’étape 6 est très importante car c’est avec elle que vous allez apprendre au chien le fameux coups de pattes, le grattement pour signifier que le trésor est caché là. Sous un tapis, c’est idéal. Le chien gratte et c’est vous qui prenez le bout de gruyère pour lui donner. A partir de cette étape, les morceaux de gruyère seront toujours SOUS quelque chose. Quand le chien a bien compris le principe on peut lui faire faire la même chose dans un carré de gravillons

3 – On commence à enterrer les bouts de gruyère dans un carré de jardin. Et c’est toujours nous qui déterrons le st graal pour lui donner le gruyère à la main. (attention à ce que le chien se repère à l’odeur du gruyère et non à la terre foulée ou retournée)

4 – On se procure des truffes ou du canitruf et on n’enterre plus seulement le gruyère, mais le gruyère + la truffe ou le morceau de bois imprégné de canitruf. Le chien apprends à associer les deux odeurs. Quand il marque sa trouvaille, on félicite, on déterre NOUS, on garde la truffe et on le récompense au gruyère.

5 – On enterre que les truffes ou les substituts imprégnés de canitruf et on récompense avec du gruyère planqué dans notre poche.

Héhé vous jouez à la chasse au trésor comme un chien truffier ! Attention à ne pas se prendre tout de même au jeu, la compétition en cavage est plus exigeante.. quant à chercher des truffes dans une truffière c’est un coup à se faire tirer dessus ! L’or noir est une chose précieuse qu’on partage difficilement 🙂

A la manière d’un chien détecteur de drogues

C’est un peu un mix de la chasse au trésor et du chien truffier. Comme dans la chasse au trésor, il n’y aura qu’un « objet » à découvrir dans la pièce et celui-ci pourra être planqué absolument partout, mais comme dans le cas du chien truffier l’odeur particulière à rechercher sera associée petit à petit à la récompense.

On peut commencer par apprendre la chasse au trésor de manière classique en suivant toutes les étapes, en faisant découvrir au chien son jouet favori (récompense = jeu). Une fois qu’il excelle dans ce jeu, on va associer son jouet favori avec une odeur particulière à retrouver (l’odeur d’un paquet de cigarettes) en cachant les deux ensemble. Et on va jouer toujours à la chasse au trésor ainsi pendant un temps, en récupérant le paquet de clopes et en récompensant avec la balle trouvée. La dernière étape sera de planquer uniquement le paquet de cigarettes pour lancer le jouet et s’amuser avec le chien avec une balle sortie de la poche pour récompenser la découverte.

Petite anecdote à connaître : j’avais ainsi appris à mon chien à retrouver les paquets de cigarettes que mon frère encore adolescent planquait dans la maison… Le seul problème c’est que mon chien aimait tellement ce jeu qu’il repérait et essayait d’attraper tous les paquets de cigarettes passant non loin de sa truffe. Et je peux vous dire que les fumeurs ne sont pas une espèce en voie de disparition. Un peu gênant quand votre chien plonge la truffe dans le sac d’un inconnu à la recherche de nicotine :s

Un détail qui n’est pas précisé ici, normalement on apprend au chien à marquer sa découverte (aboiement, ou au contraire un couché calme si on marque un truc qui peut faire BOUM) et non à sauter dessus pour l’attraper tout content de l’avoir trouvé. Si vous voulez sauver votre paquet de clopes de l’enthousiasme plein de crocs de votre chien, il faudra y penser ^^

Un chien-messager

Ici on ne cherche plus une odeur particulière ou un jouet mais UN HUMAIN. Très pratique pour une grande famille, dans une grande maison, cela peut permettre de glisser un message dans le collier du chien qui fera le facteur pour l’apporter à la petite soeur.

Même principe sauf que c’est l’humain qui tient le jouet et quand le chien arrive à lui, il le sort pour jouer avec lui.  On suit les mêmes étapes qu’une chasse au trésor sauf qu’on évite de mettre l’humain sous le tapis ou sur une étagère, on agrandit juste petit à petit le territoire de recherche à toutes les pièces de la maison.

L’ultime classe c’est d’apprendre le nom de chaque personne pour pouvoir envoyer le chien chercher Marie ou Sarah plutôt que Jean-Marc.

A la manière de Chaser une femelle border  qui a appris plus de 1000 mots.

http://youtu.be/_6479QAJuz8

Dans nos chasses au trésor, on apprenait au chien à chercher son jouet favori et on codait juste « cherche le joujou ».

Ici le but n’est plus de balayer toute la pièce à la recherche d’un jouet, mais dans une pièce où tous les jouets sont visibles de retrouver un jouet particulier suivant son nom. C’est important que les jouets soient visibles car je ne suis pas sûre qu’ils puissent se distinguer assez finement les uns des autres juste au flair.

Au début, on apprend le nom des objets un par un, le chien va le chercher, on le récompense, on recommence. On travaille de la même manière avec un 2ème jouet à qui on attribue un autre nom. Puis on rassemble les deux jouets, et on récompense quand le chien prend le bon suivant celui qu’on a demandé.

Pour arriver aux 1000 mots que connait Chaser ca va demander un peu de boulot, mais au moins vous saurez quoi faire de vos soirées d’hiver ^^

4 réflexions au sujet de « JEUX DE FLAIR : Chasse au trésor ! »

  1. Géniallissime titluciole ! Merci !
    Tes idées sont toujours une source d’inspiration et je trouve super que tu arrives toujours à décortiquer les exercices pour ajouter de la difficulté.

    D’ailleurs… comment apprendre au chien à marquer ce qu’il a trouvé?

  2. Merci 😉

    Je n’ai jamais travaillé ou vu travailler le marquage type concours ou chien d’utilité (drogue, explosif). A mon avis, ils reprennent le principe du chien truffier, en choisissant un marquage différent. Faut donc que le truc à trouver soit hors d’accès (dans une boite par exemple au départ), tu y associes sa balle au début. Quand il trouve, tu récupères ton objet, et c’est toi qui récupère la balle pour lui lancer. Par la suite y’a que l’objet dans la boite (toujours toi qui récupères) et la balle sort de ta poche pour le récompenser.

    Chez les truffiers, finalement le chien gagne sa récompense quand il gratte. Tu dois donc pouvoir comme en shapping au clicker choisir le comportement que tu veux quand il trouve pour que la balle jaillisse. Par exemple tant qu’il gratte la boite, essaie avec les dents, s’énerve, aboie, tu peux ne rien dire, au moment où il arrête et se couche devant par exemple, booom jackpot, félicitations de la voix, tu prends ta balle dans la boite et tu la lances. Petit à petit il prendra l’habitude de se coucher devant pour gagner sa balle. Si tu n’arrives à avoir le comportement complet en une fois, faut récompenser des petits pas comme en shaping (au début qu’il attende devant, ensuite qu’il fasse une révérence etc par exemple). Ca évite que le chien attende de toi l’ordre couché et soit toujours dépendant de toi.

    Ensuite tu généralises ce type de marquage en continuant à cacher dans des endroits où il n’a pas accès mais très différent les uns des autres : dans un placard, en haut d’une étagère, derrière un meuble etc… Puis quand il a bien assimilé qu’il faut toujours se coucher, tu dois pouvoir commencer à le faire sur des objets qui ne sont pas hors d’accès (en veillant à intervenir au cas où il essaie de les choper).

    Je pense que je ferais comme ca.

    Maintenant, c’est juste pour le fun, si c’était pour un truc sérieux (compétition ou travail dans une administration), je m’en remettrais à la manière dont bossent les équipes qui ont l’expérience en la matière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *